Quelle est le bonus-malus d'un jeune conducteur ? - ActiROUTE

Quelle est le bonus-malus d’un jeune conducteur ?

Le bonus-malus influence le coût de votre assurance auto.

Le système de bonus-malus se nomme aussi CRM (Coefficient de Réduction Majoration). Il s’agit d’un coefficient qui détermine le montant de la cotisation d’assurance à payer. Au fil des années, il évolue en fonction de l’ancienneté de l’assuré mais aussi par rapport au nombre d’accidents responsables déclarés. Comme pour tous les autres conducteurs, le bonus-malus d’un jeune conducteur débute avec un coefficient initial de 1 ou 100 %. Cela signifie qu’il paiera une fois la prime de référence pour son assurance auto jeune conducteur.

Sommaire

Qu’est-ce que le CRM (Coefficient de Réduction Majoration) ?

La surprime jeune conducteur

Les solutions pour un jeune conducteur malussé

En savoir plus sur l’assurance auto pour les jeunes conducteurs

Qu’est-ce que le CRM (Coefficient de Réduction Majoration) ?

Le bonus-malus d’un jeune conducteur est un coefficient qui s’applique au montant de la prime de base. Selon le comportement de l’assuré au volant, ce coefficient sera recalculé chaque année. La prime d’assurance pourra alors soit augmenter ou diminuer à l’échéance annuelle du contrat. Le calcul du coefficient est présent dans l’annexe à l’article A121-1 du code des assurances. Le coefficient du bonus-malus sera compris entre 0,50 (bonus maximum) et 3,50 (malus maximum).

Le calcul du bonus

Sans sinistre responsable, chaque année le coefficient de bonus-malus d’un jeune conducteur sera diminué de 5 %. Plus le CRM est bas moins la cotisation sera chère. Pour calculer votre bonus-malus, il suffit donc de multiplier votre bonus de l’année précédente par 0,95.

Exemple : Vous venez d’obtenir votre permis, votre bonus-malus jeune conducteur est de 1 et vous payez 1000 € par an de prime d’assurance auto. Après un an sans sinistre, votre coefficient sera de 0,95 (1×0,95) et vous paierez 950 € de cotisation. La deuxième année consécutive sans accident, votre coefficient sera de 0,90 (0,95×0,95), le montant de votre prime sera de 900 €. La troisième année sans sinistre, votre coefficient passera à 0,85 (0,90×0,95) et la prime à payer de 850 €. Et ainsi de suite.

Le calcul du malus

À chaque accident responsable, un assuré se verra appliquer un malus de 25 % qui sera répercuté sur le montant de sa prime d’assurance. Pour le calculer, il faut multiplier le bonus-malus jeune conducteur de l’année précédente par 1,25. En cas d’accident partiellement responsable, le coefficient sera multiplié par 1,125.

Exemple : Vous êtes un conducteur novice et vous souscrivez une première assurance pour votre première voiture avec une prime annuelle s’élevant à 1000 €. Vous démarrez avec un bonus-malus jeune conducteur de 1. Au cours de la première année, si vous êtes responsable d’un accident, votre coefficient sera multiplié par 1,25. La deuxième année, votre bonus-malus jeune conducteur sera de 1,25 (1×1,25) et vous devrez payer 1250 € de prime. Le malus s’annulera après 2 années consécutives sans accidents.

La surprime jeune conducteur

En matière d’assurance automobile, les conducteurs novices se voient appliquer une surprime sur le montant de la cotisation de leur assurance auto jeune conducteur. Cette majoration de la prime concerne les personnes titulaires d’un permis de conduire depuis moins de 3 ans (2 ans pour la conduite accompagnée), les conducteurs qui récupèrent leur permis après un retrait (suspension, invalidation ou annulation) ainsi que toutes personnes qui n’ont jamais été assuré en leur nom propre au cours des 3 dernières années. La surprime diminuera chaque année si aucun sinistre responsable n’est déclaré.

Les solutions pour un jeune conducteur malussé

Souscrire une assurance pour le véhicule que l’on conduit est une obligation légale en France. La garantie responsabilité civile (ou assurance au tiers) constitue la couverture minimum. Elle couvre les dommages matériels et corporels causés à un tiers. En cas de sinistre, si vous en êtes responsable vous écoperez d’un malus. Pour retrouver son bonus, il faut donc ne pas être impliqué dans un accident pendant 2 années consécutives.

Trop d’accidents responsables ou non peuvent pousser une compagnie d’assurance à résilier un contrat ou à pratiquer des tarifs prohibitifs. Pour les conducteurs malussés, il peut alors être difficile de trouver un nouvel assureur. Certaines compagnies d’assurances se sont spécialisées dans la garantie de ce type de profil à risque. Vous pouvez utiliser un comparateur afin d’obtenir des devis d’assurance. Si vous ne parvenez pas à souscrire une assurance, vous pouvez alors vous adressez au BCT (Bureau Central de Tarification) pour refus d’assurance.

En savoir plus sur l’assurance auto pour les jeunes conducteurs

Avant la souscription d’un contrat d’assurance, vous pouvez aussi vous demander :