Passer son permis en candidat libre - ActiROUTE

Passer son permis en candidat libre

L'examen du code et de conduite est accessible aux personnes s'inscrivant en candidat libre.

Se présenter à l’examen du permis en candidat libre est devenu moins contraignant. Depuis le 1er janvier 2017 avec l’adoption du 2ème volet de la loi Macron, les candidats libres bénéficient désormais des mêmes conditions d’accès aux examens que les candidats en provenance d’auto-école. Le délai d’attente pour passer le permis en candidat libre est raccourci. Choisir de passer son permis peut aussi s’avérer avantageux avec une économie réalisée de l’ordre de 40 à 50%.

Sommaire

Inscription à l’examen du permis en candidat libre

Comment passer son permis de conduire en candidat libre ?

Passer le permis en candidat libre : avantages et inconvénients

Cas particulier : handicap et permis de conduire

Inscription à l’examen du permis en candidat libre

La première étape avant de pouvoir vous présenter à l’examen du permis de conduire sera d’obtenir un numéro NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé). Le NEPH deviendra plus tard votre numéro de permis. La démarche s’effectue en ligne sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Il faudra tout d’abord créer un compte pour obtenir vos identifiants.

Ensuite, pour valider votre inscription en ligne, vous devrez fournir les documents suivants :

  • un justificatif d’identité
  • un justificatif de domicile
  • une photo d’identité
  • pour les français de moins de 25 ans, le certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté, l’attestation provisoire en instance de convocation ou une attestation d’exemption
  • pour les étrangers, un titre de séjour (ou justificatif de régularité) ainsi qu’une preuve de sa présence en France depuis au moins 6 mois

Ces pièces justificatives sont à envoyées en format numérique c’est-à-dire scannées ou photographiées.

Lettre de demande de présentation au permis en candidat libre

La privatisation de l’examen du code et le raccourcissement des délais de présentation devraient inciter de plus en plus de candidat au permis à se présenter sans passer par une école de conduite. Néanmoins, comme pour une inscription classique à l’examen, le candidat devra respecter certaines conditions. Il devra aussi constituer un dossier comprenant notamment une lettre de demande de présentation au permis de conduire en candidat libre.

Comment passer son permis de conduire en candidat libre ?

Pour passer son permis en candidat libre, l’apprenti conducteur doit respecter certaines conditions. D’abord, il doit être âgé d’au moins 16 ans au moment de son inscription. Il doit aussi être titulaire d’un formulaire de demande de permis de conduire (formulaire cerfa 14866*01) ou d’une attestation d’inscription au permis de conduire dématérialisée. Il doit posséder un livret d’apprentissage et être sous la surveillance d’un accompagnateur (comme c’est le cas pour la conduite accompagnée ou la conduite supervisée).

L’examen du code en candidat libre

Le jour de l’examen du code de la route, le candidat devra être âgé de 17 ans minimum. Pour cette formation théorique, il pourra apprendre le code de diverses façons. Il peut se procurer un livre de code spécialisé comme le Code Rousseau et réviser de lui-même. Il a aussi la possibilité de prendre des cours de code en ligne. Son objectif, le jour J sera de ne pas commettre plus de 5 fautes sur une série de 40 questions. Depuis le 1er juin 2016 et la privatisation du passage de l’examen du code, il est possible pour tous les candidats de s’inscrire dans un centre agréé par l’État. L’inscription à cet examen coûte 30 €. Elle peut s’effectuer auprès de La Poste, SGS, Code’nGo, Point code et DEKRA qui sont pour l’instant les 5 opérateurs privés ayant reçu l’agrément.

L’examen de la conduite en candidat libre

Pour passer son permis en candidat libre, comme pour un enseignement traditionnel, le candidat devra suivre une formation à la conduite. Pour cela, il aura besoin d’un véhicule d’apprentissage adapté ainsi que d’un accompagnateur.

L’accompagnateur devra respecter les conditions suivantes :

  • être titulaire du permis de conduire depuis au moins 5 ans en continu
  • être titulaire de l’attestation d’accompagnateur
  • il n’est pas autorisé à être rémunéré

Pour l’apprentissage de la conduite, le candidat devra se procurer un véhicule adapté, il peut s’adresser à un loueur de voitures spécialisé dans ce type de véhicule. Comptez environ 300 € pour 20h de location.

Le véhicule d’apprentissage, une voiture à double commande devra obligatoirement disposer des équipements suivants :

  • dispositifs de double commande (freins, embrayages, accélérations, avertisseurs sonores, feux et indicateur de changement de direction)
  • 2 rétroviseurs intérieurs
  • un rétroviseur latéral extérieur gauche réglé pour l’élève
  • 2 rétroviseurs latéraux extérieurs droit dont un réglé pour l’élève et l’autre pour l’accompagnateur
  • la mention « apprentissage » placée sur le véhicule

Pour obtenir une date d’examen, le candidat libre devra contacter le service en charge de l’organisation de l’épreuve du permis de conduire : sa préfecture ou la direction départementale des territoires. L’examen du permis se déroule de manière classique en présence d’un inspecteur du permis de conduire. Pour l’obtention du permis de conduire, le candidat doit montrer à l’examinateur qu’il est capable de conduire et de maîtriser son véhicule. Il devra respecter les règles de sécurité routière ainsi que les autres usagers de la route.

Passer le permis en candidat libre : avantages et inconvénients

Avec un taux de réussite moyen de 59 % pour le permis auto, le principal avantage est financier. Pour passer le code, il faut compter 30 € mais l’inscription à l’épreuve de la conduite en tant que candidat libre est gratuite. Cependant, il existe une taxe sur le permis dans certaines régions. Il faut aussi prendre en compte le prix de la location d’un véhicule à double commande (entre 15 et 20 € par heure) pour les cours de conduite. Mais le prix du permis de conduire en candidat libre peut être divisé 2 par rapport à une école de conduite traditionnelle.

En revanche, les leçons de conduite sont moins contraignantes et peuvent s’adapter davantage à l’emploi du temps de l’apprenti conducteur. Par contre, tout le monde n’a pas forcément parmi ses connaissances, une personne qui pourrait remplir la fonction d’accompagnateur. C’est pour cette raison que les sites qui proposent de passer son permis en ligne ont de plus en plus le vent en poupe.

Nouveau permis de conduire

Une fois qu’il a réussi à obtenir son permis de conduire, le conducteur rentre dans la catégorie des « jeunes conducteurs ». Son nouveau permis est un permis à points avec un solde de 6 points. Ce permis probatoire verra son capital augmenter de 3 points tous les ans (s’il a suivi un apprentissage anticipé de la conduite) et de 2 points pour les autres pour finalement atteindre 12 points. Attention, il devra suivre un stage de récupération de points s’il a commis une infraction qui entraine un retrait de points supérieur ou égale à 3 points.

Cas particulier : handicap et permis de conduire

Vous êtes atteint d’un handicap, dans certains cas, il est tout de même possible d’obtenir votre permis :