Permis de conduire avec de la conduite accélérée - ActiROUTE

Permis de conduire avec de la conduite accélérée

La conduite accélérée permet d'obtenir son permis de conduire à points rapidement.

Passer son permis de conduire en moins d’un mois, c’est la promesse des écoles de conduite qui proposent un apprentissage du permis de manière accélérée. Ce type de formation est idéal lorsque l’on manque de temps ou lorsque l’on a besoin d’obtenir son permis rapidement. La conduite accélérée s’adresse à tous les candidats qui remplissent les conditions pour passer le permis. Ceci concerne à la fois les étudiants pendant leurs périodes de vacances scolaires mais aussi les conducteurs dont le permis a subi une invalidation de permis.

Principe et déroulement de la formation accélérée

Avantages et inconvénients de la conduite accélérée

Nouveau permis obtenu et jeunes conducteurs

Pour en savoir plus sur les autres méthodes d’apprentissage de la conduite

Principe et déroulement de la formation accélérée

Selon une étude réalisée par l’Association Prévention Routière, il faut en moyenne un an pour obtenir son permis de conduire. Face à ce constat, le permis accéléré peut être une solution pour les plus pressés. Son principe est plutôt simple. Il s’agit pour les établissements de proposer une formation rapide et intensive qui permet aux candidats de se présenter aux examens dans un laps de temps très court.

Préparation à l’examen du code

La préparation à l’examen du code se fait généralement par le biais d’un stage code accéléré. Cette formation rapide dure entre 3 et 5 jours consécutifs avec 5 à 7h de cours de code par jour. Un moniteur d’auto-école dispense l’enseignement, qui alternera formation théorique et test d’entrainement à l’examen. Pour compléter la formation code, certains établissements proposent parfois des cours de code en ligne. Conformément à la réforme du code de la route, tous les nouveaux thèmes y seront abordés.

L’objectif de l’examen théorique général est avant tout d’améliorer la formation des conducteurs novices, présents dans un quart des accidents corporels. A la fin de votre stage accéléré, la plupart du temps, vous êtes présenté à l’examen dans les jours qui suivent. Ainsi, vous n’avez en principe pas le temps d’oublier les connaissances que vous avez nouvellement acquises.

Préparation à l’examen de conduite

L’apprentissage de la conduite prendra également la forme d’un stage de conduite accélérée. Certaines auto-écoles proposent à leurs élèves des cours de conduite collectifs sur piste privée avant de prendre véritablement la route. Une fois son niveau évalué, le candidat aura comme pour une formation traditionnelle un nombre d’heures de conduite à réaliser avant de pouvoir se présenter à l’examen du permis de conduire. Les cours de conduite sont également effectués de manière intensive avec plusieurs heures de conduite par jour. Le but étant de concentrer un maximum de leçons de conduite sur une période très courte. Pour entrainer le candidat, certaines écoles proposent un simulateur de conduite pour améliorer sa formation pratique.

L’objectif principal sera l’obtention du permis de conduire. Mais le moniteur devra aussi s’assurer que l’apprenti conducteur respecte les règles de sécurité routière ainsi que les autres usagers de la route. Pour la conduite accélérée, une place à l’examen du permis sera rapidement proposée au candidat. Lorsque celui-ci aura acquis un niveau suffisant après sa formation à la conduite.

Avantages et inconvénients de la conduite accélérée

Avantages de la conduite accélérée

  • Un gain de temps
  • Profiter de ses vacances scolaires pour apprendre le code et apprendre à conduire peut être une option intéressante quand on ne désire pas étaler son apprentissage sur plusieurs mois. Ceux qui ont besoin rapidement du permis de conduire pour des raisons professionnelles verront dans cette conduite une très bonne alternative à la formation classique.

  • Une progression plus rapide
  • L’assiduité et le fait de concentrer son apprentissage sur une courte durée permet des progrès plus rapide. Grâce aux cours collectifs, les élèves restent présents dans le véhicule et peuvent ainsi apprendre des erreurs des autres même si ils ne sont pas eux-mêmes au volant. Avec une formation accélérée, les candidats acquièrent plus vite les réflexes de conduite. Ils peuvent se concentrer sur leurs points faibles pour les améliorer.

Inconvénients de la conduite accélérée

  • La formation est plus chère qu’une formation classique
  • Dans la plupart des cas, opter pour la conduite accélérée vous coutera plus cher que pour une formule classique. Il faut compter en moyenne 1000 € de plus pour une formule accélérée. Les établissements qui proposent de passer le permis accéléré pratiquent des prix plus élevés pour les mêmes prestations. À Paris, un stage permis accéléré peut couter jusqu’à 3000 €.

  • Vous n’êtes pas assuré d’obtenir votre permis.
    Le risque d’échec à l’examen du code et à l’examen pratique est toujours présent. Même si le taux de réussite des candidats qui ont opté pour la conduite accélérée semble meilleur par rapport à un apprentissage traditionnel, le candidat n’est pas sûr d’obtenir son permis. En cas d’échec, il faudra repasser l’épreuve et parfois reprendre une formation classique dans une école de conduite.
  • Une pédagogie qui ne convient pas à tout le monde
  • Le stage permis de conduire accéléré ne convient pas à tous. En effet, un stage intensif peut être épuisant, il faut être capable d’enchaîner plusieurs jours de suite (voir plusieurs semaines) des leçons de code et passer l’examen tout de suite après. Cette conduite n’est pas non plus adaptée à tout le monde. Il faudra emmagasiner beaucoup d’informations dans un laps de temps très court et pouvoir les appliquer en conditions réelles pour passer votre permis.

Nouveau permis obtenu et jeunes conducteurs

Peu importe sa formation permis (conduite accompagnée, supervisée, classique ou en candidat libre) dès que le candidat a réussi à passer le permis de conduire, il rentre dans la catégorie des “jeunes conducteurs”. Son permis à points est au départ de 6 points. S’il n’a pas commis d’infraction entrainant une perte de point, il obtiendra ses 12 points au bout de 3 ans (2 ans pour le passage du permis auto via l’AAC). Par contre, en cas de retrait de points supérieur ou égal à 3 points pendant la période probatoire, le conducteur devra suivre une formation : un stage de récupération de points. Attention si vous n’avez plus de points sur votre permis, vous risquez l’annulation du permis.

Pour en savoir plus sur les autres méthodes d’apprentissage

Pour vous former à la conduite, vous pouvez aussi passer par :