Inscription au permis de conduire - ActiROUTE

Inscription au permis de conduire

Il y a quelques années, passer par une auto-école pour son inscription au permis de conduire était inévitable.

Pour effectuer une inscription au permis de conduire, les candidats peuvent soit s’inscrire en candidat libre soit opter pour une formation classique dans une école de conduite. Quel que soit votre cas, avant votre inscription, vous aurez besoin de satisfaire certaines conditions et constituer un dossier. Vous devrez aussi réfléchir sur le choix de votre futur apprentissage à la conduite et sur son coût. Dans certains cas, un contrôle médical sera également obligatoire.

Sommaire

Tout ce que vous devez savoir pour votre inscription au permis de conduire

Tout ce que vous devez savoir sur le nouveau permis de conduire

Pour en savoir plus sur le permis de conduire européen

Tout ce qu’il faut savoir pour votre inscription au permis de conduire

Conditions d’inscription

Depuis l’adoption de la loi Macron, candidats libres et candidats en provenance d’écoles de conduite ont les mêmes droits. Ils bénéficient désormais des mêmes conditions d’attribution de places pour l’examen du permis de conduire. Ce délai d’attente est de 2 mois maximum pour l’obtention d’une place à l’examen. Mais attention, avant votre inscription au permis de conduire, vérifier bien les formalités spécifiques à chaque permis. Selon la catégorie ou le permis envisagé, la réglementation impose des conditions d’âge, de formation, d’épreuve et parfois aussi un examen médical pour passer le permis.

Dossiers et documents

S’il s’agit de votre première inscription au permis de conduire, la première chose à faire sera d’obtenir un numéro NEPH. Vous pouvez l’obtenir directement sur le site internet de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) si vous vous inscrivez en candidat libre. Sinon c’est votre auto-école qui s’occupera de toutes les démarches administratives. Que vous ayez choisi de vous inscrire seul ou de passer par une auto-école, avant le passage du permis vous devrez constituer un dossier avec les documents nécessaires à votre inscription. Ce dossier devra contenir les pièces justificatives suivantes :

  • le formulaire d’inscription rempli (Formulaire Cerfa n° 14866*01)
  • la copie recto verso d’un justificatif d’identité (carte d’identité, passeport…)
  • deux photos d’identité récentes (homologuées norme NFZ 12010)
  • un justificatif de domicile
  • deux enveloppes timbrées avec nom et adresse
  • la copie de l’ASSR 2 (Attestation Scolaire de Sécurité Routière de second niveau) ou de l’ASR (Attestation de Sécurité Routière)
  • Si vous êtes français et âgé de moins de 25 ans, le certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ou l’attestation provisoire en instance de convocation à la JDC ou l’attestation individuelle d’exemption
  • Si vous êtes étranger, un titre de séjour ou justificatif de régularité du séjour et une preuve de votre présence en France depuis au moins 6 mois
  • le livret d’apprentissage

Pour votre inscription au permis de conduire, des documents complémentaires peuvent vous être demandés suivant la situation dans laquelle vous vous trouvez : un certificat médical si vous êtes soumis à un examen obligatoire, la copie du permis de conduire nécessaire pour passer certaines catégories …

Prix du permis de conduire

En France, l’inscription au permis de conduire et le passage de l’examen de la conduite sont gratuits. Par contre l’épreuve théorique du code et les cours de formation sont payants. Avec la privatisation de l’examen du permis de conduire, les délais d’attente entre deux examens devraient être réduits significativement. Ceci devrait en principe avoir un impact sur le coût global du permis.

Passer son permis en candidat libre devrait être une option de plus en plus choisie. Une enquête datant de juin 2016 menée par UFC-Que choisir estime à 1804 € le coût moyen pour l’obtenir le permis de conduire B. Le prix du permis de conduire dépendra de plusieurs critères : la catégorie et le permis sollicité, la zone géographique, du type de formation choisie (auto-école classique, permis accéléré, la conduite supervisée, cours de conduite sur internet…) et bien sûr du niveau initial de l’apprenti conducteur.

Ecole de conduite

Depuis le 1er janvier 2017 et la loi Macron, une révolution s’est opérée dans le secteur des auto-écoles. Traditionnelle ou entièrement dématérialisée, l’école de conduite possède aujourd’hui de multiples facettes. Cependant son rôle de formation et d’enseignement reste toujours identique. Son objectif est de préparer les candidats à la réussite de l’examen du permis de conduire. D’abord à l’examen du code puis à l’examen de conduite en dispensant des leçons de conduite axées sur l’éducation routière. Plus globalement, ces établissements d’enseignement de la conduite doivent jouer leur rôle d’éducation à la sécurité routière afin que les conducteurs deviennent des acteurs responsables sur la route et respectueux des autres usagers.

Contrôle médical d’aptitude à la conduite

Le contrôle médical d’aptitude à la conduite est obligatoire dans certains cas. Pour passer le permis de conduire de catégorie A ou le permis B, il n’est pas nécessaire de passer de visite médicale pour l’obtention du permis sauf en cas de problème de santé. Dans ce cas, vous devrez vous soumettre à un examen médical auprès d’un médecin agréé par le préfet de votre lieu de résidence. Pour les permis poids lourds de catégorie C et D, une visite médicale est obligatoire à la fois pour son inscription au permis de conduire mais aussi pour le renouvellement du permis de conduire. Enfin, en cas d’invalidation, d’annulation ou de suspension du permis, vous devrez vous présenter devant une commission médicale. C’est elle qui jugera de votre aptitude ou non à la conduite.

Tout ce que vous devez savoir sur le nouveau permis de conduire

Pour harmoniser les règles relatives à la conduite en Europe, les mêmes catégories de permis de conduire ont été définies sur tout le territoire. Une fois l’obtention du permis de conduire et quel que soit votre âge, vous entrez dans la catégorie des “jeunes conducteurs”. Ce permis probatoire dispose d’un solde de 6 points. Chaque année, le conducteur obtiendra 3 points supplémentaires sur son permis à points s’il a suivi un apprentissage anticipé de la conduite (conduite accompagnée) et seulement 2 points dans les autres cas.

S’il n’a fait l’objet d’un retrait de points, il pourra donc au bout de 2 ou 3 ans atteindre les 12 points. Il faudra être vigilant, dans le cas où le conducteur perd au moins 3 points du permis suite à une infraction pendant la période probatoire : vitesse, alcoolémie, stupéfiant… Il devra aussi suivre un stage de récupération de points dans un centre agréé. Notez qu’un solde de points nul entraîne l’invalidation du permis.

Pour en savoir plus sur le permis de conduire européen

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le permis de conduire, pour cela vous pouvez vous renseigner sur :