Cours du code de la route - ActiROUTE

Cours du code de la route

L’assimilation du code de la route est indispensable pour préparer l’ETG.

La parfaite connaissance et le respect du code de la route est une condition indispensable pour circuler en toute sécurité sur la voie publique. D’ailleurs, c’est pour vérifier que les candidats au permis de conduire connaissent l’ensemble des règles du code de la route que l’épreuve théorique précède l’épreuve pratique de conduite. Les cours de code de la route vous permettent d’assimiler toutes les lois régissant la circulation sur la voie publique.

Sommaire

Comment se préparer à l’ETG (Épreuve Théorique Générale) ?

Des exemples de notions du code de la route à connaître

En savoir plus sur l’épreuve théorique générale

Comment se préparer à passer l’épreuve du code de la route ?

Les cours du code de la route en auto-école

L’apprentissage du code de la route est l’une des premières étapes à la formation du permis. Traditionnellement, cet enseignement est dispensé par un moniteur dans les locaux d’une école de conduite. C’est le programme de l’examen national commun à toutes les auto-écoles qui y est enseigné. Conformément à la réglementation, les leçons de code comprendront les nouvelles questions du nouveau code de la route. Les cours de code de la route peuvent avoir lieu de manière régulière (une à plusieurs fois par semaine) ou être concentré sur quelques jours comme c’est le cas pour un stage code. Le stage de code accéléré permet de passer son code rapidement puisque les cours théoriques sont condensés sur une très courte période.

Les cours du code de la route sur internet

Que vous soyez élève inscrit dans une auto-école ou candidat libre, les cours de code de la route en ligne sont un très bon moyen d’apprendre et de réviser son code. Cette méthode d’apprentissage est très flexible. Il n’y a pas de contrainte d’horaire, il est possible de réviser le code quand on le souhaite, de chez soi ou encore dans les transports en commun. Des exercices et des séries tests blancs vous permettront un entrainement au code dans les conditions réelles d’examen.

En suivant sa progression en ligne, les révisions du code et la formation théorique seront plus efficaces. Il sera possible de repérer ses points faibles et de travailler les thèmes qui posent le plus de difficultés.

L’examen théorique

Pour réussir l’examen du permis de conduire, la première étape est de passer votre examen théorique qui doit être impérativement validé avant l’examen de conduite. Il est possible de se présenter à l’examen dès l’âge de 15 ans révolus pour la conduite accompagnée et 16 ans en cas de formation au permis classique. Lorsque vous vous sentez prêt et que les examens blancs ont été concluants, vous pouvez vous inscrire dans un centre d’examen agréé par l’état. Le jour J, il faudra se présenter muni d’une pièce d’identité et de sa convocation. L’examen se présente sous la forme d’un QCM de 40 questions. Pour réussir l’épreuve, le candidat doit commettre 5 fautes au maximum.

Des exemples de notions du code de la route à connaître

La signalisation horizontale

La signalisation horizontale désigne l’ensemble des marquages au sol c’est-à-dire les lignes, les flèches et les inscriptions inscrites sur les voies de circulation. Le marquage au sol sert à guider les usagers dans leur déplacement, il a 4 fonctions principales : répartir les espaces de déplacement, indiquer les règles de conduite, le jalonnement et le stationnement. La plupart du temps le marquage au sol est de couleur blanche. Lorsqu’il est jaune, le marquage au sol désigne une situation temporaire. La couleur bleue est utilisée pour indiquer des emplacements de stationnement restreint à certaines catégories d’usagers, limités en temps ou encore un stationnement payant.

La signalisation verticale

La signalisation verticale comprend tous les panneaux de signalisation routière implantés sur le domaine routier. Elle désigne aussi les feux, la signalisation par balisage et par bornage. Tous ces aménagements sont destinés à informer les usagers de la route des règles qui s’appliquent permettant ainsi une meilleure circulation et une réduction des risques d’accident. Par exemple, on retrouve la balise de signalisation sur le bord des routes pour marquer la limite de la chaussée. Sa présence guide les usagers ou leur indique un danger comme la présence d’un virage ou d’une intersection.

Les intersections

Une intersection est le croisement entre deux ou plusieurs routes. Lorsque que vous êtes au volant et que vous arrivez à un croisement, vous devez impérativement connaitre les règles qui s’appliquent. Les panneaux et les marquages au sol vont vous aider à aborder correctement et en toute sécurité les intersections. Les panneaux « stop » ou « cédez-le-passage » indique que vous n’êtes pas prioritaire. En présence d’un feu tricolore, il faudra respecter la couleur du feu. En l’absence de panneau, c’est la règle de priorité à droite qui s’applique.

Le système d’éclairage

Sur une automobile, il existe différents éclairages permettant de voir mais aussi d’être vu par les autres usagers. L’utilisation des feux de voiture est réglementée. Les feux de position aussi appelés « veilleuses » peuvent être utilisé dès la tombée de la nuit ou en cas de conditions climatiques difficiles (pluie, brouillard ou neige). Avec leur portée de 30 mètres, les feux de croisement permettent d’être vu et doivent être obligatoirement actionnés à la nuit tombée. Quant aux feux de route, ils sont très éblouissants, ils doivent être utilisés la nuit quand la route n’est pas éclairée et à condition qu’il n’y ait pas de véhicule circulant en sens inverse.

En savoir plus sur l’épreuve théorique générale

Vous vous préparez à passer l’examen officiel du code de la route ? Avant la présentation à l’examen, vous pouvez consulter :