Différents feux d'une voiture - ActiROUTE

Différents feux d’une voiture

Il est impératif de connaitre l’usage de chaque feu de voiture en fonction de la situation rencontrée.

Pour rouler en toute sécurité, chaque conducteur doit vérifier régulièrement le système d’éclairage de son véhicule afin de s’assurer que l’ensemble des feux fonctionnent correctement. Les feux de voiture permettent à la fois de mieux voir la route mais aussi d’être vu par les autres usagers. Durant les cours du code de la route, le candidat au permis apprendra quels sont les différents types de feux présents sur une voiture ainsi que leurs usages selon la situation de conduite rencontrée.

Sommaire

Les différents types de feux de voiture

Le mauvais usage des feux de voiture

En savoir plus sur les cours du code de la route

Les différents types de feux de voiture

Les feux de position

Les feux de position aussi appelés « veilleuses » sont des feux visibles à une distance de 150 mètres. Quand ils sont actionnés, ils permettent d’être vu par les autres usagers mais pas de mieux voir ! On les utilise lorsque la visibilité n’est pas optimale, en cas de faible pluie par exemple ou en ville la nuit lorsque la chaussée est éclairée.

Sur le tableau de bord, les feux de position sont représentés par le symbole d’une ampoule vert.

Les feux de croisement

Les feux de croisement aussi appelés « codes » permettent aussi bien d’être vu mais également de mieux voir la route sur 30 mètres. L’éclairage de ces feux de voiture est orienté vers le sol, ce qui permet de ne pas éblouir les autres conducteurs circulant en sens inverse. Ce sont les feux de voiture les plus utilisés. On peut les actionner de jour comme de nuit, en agglomération, sur route ou sur l’autoroute. On peut également les actionner en fonction des conditions climatiques (par temps de pluie, neige, brouillard).

Sur le tableau de bord, les feux de croisement sont représentés par un symbole de phare vert émettant des rayons vers le bas à gauche.

Les feux de route

Les feux de route aussi appelés les « pleins phares » sont des phares très éblouissants qui permettent de voir à au moins 100 mètres. Ils doivent être utilisés de nuit hors agglomération lorsque la chaussée n’est pas éclairée. Si vous croisez d’autres véhicules, vous devez impérativement passer en feux de croisement pour ne pas les éblouir.

Sur le tableau de bord, les feux de route sont représentés par le symbole d’un phare bleu émettant des rayons perpendiculaires au phare.

Les feux de brouillard avant

Les anti-brouillard avant sont très éblouissants, ils servent à voir et à être vu. Pour ne pas éblouir les autres usagers, leur usage est réservé à des conditions météorologiques particulières lorsque la luminosité est réduite comme des épisodes de brouillard, de forte pluie ou de fortes chutes de neige.

Sur le tableau de bord, les feux de brouillard avant sont représentés par un symbole vert similaire à celui des feux de croisement, la différence est que les rayons lumineux sont traversés par une vague verticale.

Les feux de brouillard arrière

Les feux de brouillard arrière sont des feux de voiture extrêmement éblouissants. En général, le feu de brouillard arrière se situe à l’arrière gauche du véhicule. Il s’agit de l’équipement minimal obligatoire. Ce type de feu sert à être vu en cas d’intempéries extrêmes. L’utilisation des feux de brouillard arrière est possible par temps de brouillard ou de chute de neige mais attention en cas de pluie vous ne devez pas actionner vos antibrouillards arrière, ils risqueraient de gêner les véhicules qui vous suivent.

Sur le tableau de bord, le feu de brouillard arrière est représenté par un symbole orange similaire à celui des feux de route sauf qu’il est tourné dans l’autre sens et coupé par une vague verticale.

Le mauvais usage des feux de voiture

L’usage des feux de voiture est règlementé par le code de la route. Un oubli ou une mauvaise utilisation de ceux-ci peut vous valoir une sanction. C’est pourquoi, tous les automobilistes doivent connaitre les situations et les circonstances spécifiques afin d’utiliser les différents types de feu à bon escient.

L’oubli des phares

La conduite sans feux la nuit ou lorsque la visibilité est réduite constitue une infraction routière sanctionnée par une contravention de 4ème classe (amende minorée : 90 € ; amende forfaitaire : 135 € ; amende majorée : 375 €) et par le retrait de 4 points.

L’usage abusif des feux de route

Lorsqu’il croise un véhicule venant dans le sens inverse, un automobiliste doit impérativement mettre les feux de croisement. S’il ne le fait pas, il risque d’éblouir les autres usagers de la route et représenter donc un danger. Le conducteur sera alors passible d’une contravention de 4ème classe (amende minorée : 90 € ; amende forfaitaire : 135 € ; amende majorée : 375 €) sans retrait de point.

L’usage abusif des feux antibrouillards

La mauvaise utilisation du feu antibrouillard c’est-à-dire en dehors d’intempéries importantes (brouillard, neige ou fortes pluies) pour les feux de brouillard avant et de brouillard ou de chute de neige pour les feux de brouillard arrière est sanctionné par une contravention de 4ème classe (amende minorée : 90 € ; amende forfaitaire : 135 € ; amende majorée : 375 €) sans perte de point.

En savoir plus sur les cours du code de la route

Vous vous préparez à passer l’examen officiel du code de la route ? Avant la présentation à l’examen, vous pouvez aussi consulter :