Marquage au sol et signalisation - ActiROUTE

Marquage au sol et signalisation

Le marquage au sol fait partie des éléments de signalisation horizontale.

Durant vos cours de code de la route, vous apprendrez que le marquage au sol fait partie de la signalisation horizontale. Cette signalisation routière englobe tous les éléments que l’on trouve directement sur les voies de circulation routière. Le marquage au sol sert à compléter les indications apportées par les panneaux routiers et fournit aux usagers de la route des informations utiles concernant leurs déplacements.

Sommaire

Les lignes médianes

Les flèches directionnelles

Les voies réservées

Le marquage au sol en agglomération

En savoir plus sur les cours du code de la route

Les lignes médianes

La ligne continue

La ligne continue de couleur blanche permet de délimiter les deux côtés de la chaussée. Il est formellement interdit de chevaucher ou de franchir cette ligne blanche même pour dépasser un véhicule lent. Depuis 2015, le chevauchement de la ligne continue est autorisé uniquement pour dépasser un cycliste.

La ligne discontinue

La ligne discontinue sert aussi à délimiter les deux sens de circulation mais contrairement à la ligne continue il est possible de la franchir pour effectuer un dépassement ou un changement de voie. Hors agglomération, la ligne discontinue mesure 3 mètres et est séparée par un espace de 10 mètres. En agglomération, elle mesure 1,5 mètre et est séparée par un espace de 5 mètres.

La ligne de dissuasion

On trouve ce type de marquage au sol dans les zones où un dépassement serait dangereux à cause d’une intersection ou d’un manque de visibilité par exemple. Il n’est pas interdit de chevaucher ou de franchir la ligne de dissuasion pour dépasser certains véhicules lents comme un tracteur ou des deux-roues.

La ligne d’annonce

La ligne d’annonce sert à annoncer au conducteur qu’il approche d’une ligne continue. La présence d’une flèche blanche lui signale qu’il ne dispose que de très peu de temps pour se rabattre. Les lignes d’annonce mesurent 3 mètres et sont séparées par un espace de 1,33 mètres.

La ligne médiane double ou mixte

Une ligne médiane peut être mixte, c’est-à-dire discontinue d’un côté de la chaussée et continue de l’autre. Lorsque la ligne continue est de mon côté je ne peux ni la chevaucher ni la franchir sauf dans le cas d’un dépassement de cycliste. Par contre, lorsque la ligne discontinue est de mon côté je peux tout à fait la franchir.

La ligne de rive

Le rôle des lignes de rive est de délimiter l’accotement de la chaussée. Ces lignes peuvent être soit continues soit discontinues. Dans le cas de lignes continues, elles ne pourront pas être franchies alors que les lignes discontinues pourront l’être. Sur l’autoroute, les lignes de rives délimitent la bande d’arrêt d’urgence qui ne pourra être empruntée qu’en cas de situation d’urgence. Notez qu’une ligne de rive continue à gauche d’une chaussée avertit l’automobiliste que la circulation est à sens unique.

Les flèches directionnelles

Les flèches de rabattement

Sur une route à deux voies de circulation, les flèches de rabattement annoncent une ligne continue. Sur une chaussée à trois voies ou plus, elles préviennent les automobilistes d’une réduction du nombre de voies. S’il est possible de terminer un dépassement sur des flèches de rabattement, dès la première flèche de rabattement il est interdit de commencer à dépasser.

Les flèches directionnelles

Les flèches directionnelles ont pour fonction d’attribuer aux différentes voies de la chaussée une ou deux directions. Ce marquage routier sert de présignalisation de sélection pour permettre aux usagers de choisir leur direction. La deuxième fois, les flèches directionnelles ont pour rôle une signalisation de position.

Les voies réservées Les

La voie de bus

La voie de bus est matérialisée par une bande blanche et le mot « BUS » peint en blanc sur la chaussée. Ce type de voie est réservé aux véhicules de transport en commun et aux taxis possédant une licence. Certaines voies de bus sont accessibles aux vélos à condition que le couloir soit assez large pour que les bus puissent les dépasser.

Les lignes en zigzag

Aux arrêts de bus, les lignes en zigzag servent à délimiter l’emplacement d’arrêt des bus pour que les passagers puissent monter ou descendre. Il est possible de franchir ce marquage au sol mais il est interdit de s’y arrêter ou de s’y stationner.

La voie réservée aux véhicules lents

Le marquage au sol d’une voie réservée aux véhicules lents est constitué d’une ligne discontinue blanche très large complété par une signalisation verticale et la présence d’un panneau de signalisation « Véhicules Lents ». Généralement, on trouve ce type de voies sur les autoroutes et les voies rapides. Elles sont réservées aux véhicules lents. L’article R422-1 du code de la route définit des véhicules lents comme des : « véhicules ne pouvant circuler à une vitesse supérieure à 60 km/h ».

La voie de stockage

Implanté sur les chaussées à double sens de circulation, la voie de stockage permet aux véhicules de changer de direction sans gêner les véhicules circulant sur l’axe principale. Le marquage au sol de la voie de stockage est signalé par des pointillés blancs qui la sépare de la voie principale et par trois flèches directionnelles peintes au sol.

Les voies cyclables

Les bandes cyclables sont délimitées par une ligne blanche continue ou discontinue et complétées par des pictogrammes de cyclistes peints en blanc. Cette voie de circulation est réservée aux cyclistes et aux véhicules non motorisés.

Les zébras

Les zébras sont des marquages au sol qui se présentent sous forme de hachures ou de chevrons blancs. Ils indiquent à l’automobiliste que la zone est infranchissable. Il est donc formellement interdit d’y circuler, de s’y arrêter ou d’y stationner

Le marquage au sol en agglomération

Les passages piétons

Le passage piéton se matérialise par de larges bandes blanches de forme rectangulaire rejoignant les deux côtés de la chaussée. Il s’agit d’une zone où les piétons peuvent traverser en toute sécurité puisque dès le moment où ils s’engagent ou qu’ils en ont l’attention, ils sont prioritaires.

La ligne continue du STOP

Ce marquage au sol accompagne toujours le panneau « STOP ». Il impose à l’usager de marquer l’arrêt et de céder la priorité aux usagers venant de la droite et venant de la gauche avant de poursuivre sa route.

La ligne discontinue du « cédez le passage »

En présence d’un panneau routier « Cédez-le-passage », une ligne discontinue blanche est placée à côté du panneau. Avant de s’insérer, le conducteur doit ralentir et laisser la priorité de passage aux autres véhicules. L’arrêt n’est pas obligatoire s’il n’y a qu’aucun autre véhicule.

La ligne d’effet aux feux de signalisation

Ce marquage au sol est constitué de lignes transversales symbolisées par une rangée de pointillés blancs. La ligne d’effet est une signalisation au sol qui indique aux usagers la limite pour stopper leur véhicule afin de ne pas griller le feu.

En savoir plus sur les cours du code de la route

Vous vous préparez à passer l’examen officiel du code de la route ? Avant la présentation à l’examen, vous pouvez consulter :