Conduite supervisée, une alternative à la conduite accompagnée - ActiROUTE

Conduite supervisée

La conduite supervisée vous permet d'obtenir le permis plus facilement.

Il est possible d’opter pour la conduite supervisée dès l’inscription en auto-école ou suite à l’échec à l’examen du permis de conduire. Cette méthode d’apprentissage permet de s’exercer et de gagner de l’expérience au volant sans passer par une école de conduite. Elle reprend les mêmes principes que l’apprentissage anticipé de la conduite mais en s’adressant aux personnes âgées de plus de 18 ans. La conduite supervisée présente de nombreux avantages. Pourtant, peu de candidat passe par cette filière (seulement 24000 permis délivrés en 2013).

Sommaire

Comment se déroule la conduite supervisée ?

Quels sont les avantages de la conduite supervisée ?

En savoir plus sur les autres méthodes d’apprentissage de la conduite

Déroulement de la conduite supervisée

Cet apprentissage s’applique à la catégorie B du permis de conduire. Pour débuter sa formation permis, le candidat doit obligatoirement avoir passé avec succès l’examen du code de la route. Il doit être âgé de 18 ans pour commencer la partie « conduite accompagnée ».

La formation initiale

La formation initiale comprend au minimum 20 h de leçons de conduite obligatoire avec un moniteur d’auto-école. Il faut savoir que le nombre d’heure de cours de conduite peut être réduit si vous êtes déjà titulaire d’une autre catégorie de permis (excepté les permis AM et B1). Dans ce cas, votre enseignant ne vous imposera pas de séances de conduite. Mais il décidera du volume horaire selon votre niveau. Notez aussi que si vous passez votre permis avec une voiture équipée d’une boite automatique, le nombre d’heures minimum à réaliser sera de 13h au lieu de 20h. Lorsque le moniteur estimera que vous êtes prêt, il vous délivrera une attestation de fin de formation initiale. Vous pourrez alors commencer la partie conduite supervisée.

La phase de conduite supervisée

Comme c’est le cas pour la conduite accompagnée, l’apprenti conducteur n’est autorisé à circuler qu’en présence d’un accompagnateur. Pour être accompagnateur, il faudra respecter 3 conditions :

  • Être titulaire du permis auto depuis au moins 5 ans sans interruption
  • Être mentionné dans le contrat de formation signé avec l’auto-école
  • Obtenir l’accord préalable de sa compagnie d’assurance.

Le conducteur a la possibilité d’avoir plusieurs accompagnateurs faisant partie ou non du cadre familial. Le candidat peut circuler partout en France. Il devra respecter les règles du code de la route et sera soumis aux limitations de vitesse des jeunes conducteurs. Conformément à la réglementation, le conducteur devra apposer un disque sur son véhicule avec la mention « conduite accompagnée ». Il devra impérativement être en possession de son formulaire de demande de permis, de son attestation d’extension de garantie d’assurance et de son livret d’apprentissage en cas de contrôle.

Les rendez-vous pédagogiques obligatoires

Le premier rendez-vous pédagogique a lieu avant même que le conducteur ne commence la conduite avec son accompagnant. Ce rendez-vous entre l’élève, l’accompagnant et son enseignant sera l’occasion pour le professionnel de la sécurité routière de prodiguer tous ses conseils afin que la conduite supervisée se passe pour le mieux. Un second rendez-vous pédagogique obligatoire est programmé dans les trois premiers mois de la conduite supervisée. Il dure au moins 2 h et comprend une partie pratique en circulation et une partie théorique.

Pendant la partie conduite, l’enseignant pourra évaluer la progression du conducteur. Il soulignera ses points forts et ses points faibles qu’il faudra améliorer. La partie théorique en salle abordera différents thème de la sécurité routière. L’élève pourra aussi partager à propos de son expérience de conduite. Notez que lors du rendez-vous pédagogique la présence de l’un des accompagnateurs est obligatoire.

Les avantages de la conduite supervisée

C’est une formation à la conduite relativement récente puisqu’elle date de 2010. Chaque année de plus de plus de candidat au permis opte pour cette formation. En outre, elle présente de nombreux avantages :

  • Le premier avantage est d’ordre financier, elle permet de conduire à moindre coût. C’est une solution économique qui permet de s’exercer à conduire de manière quasiment illimitée. Alors que le prix d’une heure de conduite est facturé entre 35 et 50 €
  • Grâce aux kilomètres parcourus durant la phase de conduite supervisée, l’apprenti conducteur sera confronté à diverses situations de circulation : conduite en agglomération, sur routes ou autoroutes, de nuit, par temps de pluie… De ce fait, il va acquérir de l’expérience et conduira de manière plus assurée
  • En optant pour cette conduite, grâce à l’expérience engrangée le candidat augmente ses chances d’obtenir son permis de conduire (74% de taux de réussite contre 55% pour formation traditionnelle)
  • Enfin, la conduite supervisée est une formule plus souple que l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) dans la mesure où il n’y a de durée ou de kilomètres imposés pour cette formation.

Pour en savoir plus sur les autres méthodes d’apprentissage de la conduite

Si vous ne désirez pas passer le permis de manière traditionnelle, vous pourriez être intéressé par :