Tout sur les permis transport en commun : permis D, D1, D1E, DE - ActiROUTE

Tout sur les permis transport en commun

Le conducteur devra s'inscrire à un stage de récupération de points pour éviter une invalidation de permis.

Pour être autorisé à circuler en France, il est nécessaire de détenir un certain type de permis de conduire. La catégorie D qui concerne les véhicules affectés au transport de personnes regroupe l’ensemble des permis transport en commun. Selon le nombre de passagers à transporter, la longueur du véhicule et le poids maximal de la remorque à tracter, il faudra détenir un permis spécifique.

Sommaire

Les 4 types de permis poids lourd

Les épreuves du permis de conduire

Les spécificités du permis poids lourd

Les autres catégories de permis

Les 4 types de permis transport en commun

Le permis D

Pour passer son permis D, il faut être âgé de 24 ans minimum sauf si vous suivez une formation professionnelle dans les métiers du transport. Vous devez être titulaire du permis B en cours de validité. Ce titre vous autorise à conduire tous véhicules ayant plus de 8 places assises (sans compter le conducteur) et dont la longueur n’est pas limitée (supérieur à 8 mètres). Par contre, il ne sera pas possible de tracter une remorque dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est supérieur à 750 kilogrammes.

Le permis D1

Le permis D1 est accessible à toute personne âgée d’au moins 21 ans et déjà titulaire du permis de conduire B. Contrairement au permis D, le permis D1 présente certaines limites. Ce permis remorque permet de conduire un véhicule dont la longueur ne pourra pas excéder les 8 mètres. De plus, le conducteur ne pourra transporter que 16 personnes au maximum. La remorque ou semi-remorque attelée ne pourra pas dépasser 750 kg.

Le permis D1E

Pour passer le permis D1E, il faut déjà posséder le permis transport en commun D1. Avec ce permis, il est possible de conduire tous les véhicules appartenant à la catégorie D1. C’est-à-dire un véhicule avec une capacité de transport de 16 places assises maximum (sans compter le conducteur) et dont la longueur ne dépasse pas les 8 mètres. Enfin, le titulaire de ce permis pourra atteler à son véhicule une remorque pesant plus 750 kg.

Le permis DE

Pour obtenir un permis DE, il faut avoir 24 ans au minimum. La limite d’âge ne s’applique pas si le candidat suit une formation pro de conducteur ou un diplôme professionnel (CAP, Bac pro, titre professionnel ou formation complémentaire FIMO). Ce permis permet la conduite de catégorie D (avec plus de 8 personnes assisses et supérieur à 8 mètres sans limitation). Ce qui le différencie du permis D, c’est la possibilité d’y fixer une remorque de grande taille excédant 750 kg.

Les épreuves du permis de conduire transport en commun

Épreuve théorique : le code de la route

Pour tous les permis transport en commun, il faudra valider l’examen du code de la route. Pour s’y préparer, une formation théorique est nécessaire. Elle peut se dérouler de manière classique avec un moniteur dans les locaux d’une auto-école. Il est aussi possible de se former de manière autonome : avec un livre de code spécialisé comme le code Rousseau par exemple ou en suivant des cours de code en ligne. Pour réussir l’épreuve, il faudra commettre entre 0 et 5 fautes maximum sur la série de 40 questions. En cas d’échec, il devra alors reprendre la formation code dans son école de conduite.

Épreuve pratique hors circulation

Après une formation pratique, le candidat devra passer l’épreuve dite « du plateau », un examen du permis commun pour tous les permis transport en commun. Cet examen a pour objectif de vérifier les connaissances théoriques du candidat notamment ses connaissances sur la réglementation en matière de transport routier de voyageurs. Elle comprend plusieurs épreuves. Tout d’abord un test écrit avec 10 questions tirées au sort et une interrogation orale. Puis une VAD (Vérification Avant Départ) qui consiste à faire un tour complet du véhicule avec l’examinateur et d’effectuer une série de points de contrôle. Ensuite, c’est le parcours sur plateau avec l’épreuve de maniabilité. Le candidat devra effectuer une marche arrière sinueuse entre des plots et réaliser une des manœuvres demandées. Un exercice d’attelage-dételage peut aussi être demandé selon le permis que vous passez.

Épreuve pratique en circulation

Contrairement à la précédente épreuve, cet examen du permis de conduire se déroule dans des conditions normales de circulation, à la fois sur route et en agglomération. L’inspecteur du permis pourra ainsi observer le candidat dans différentes situations et à différentes allures. Celui-ci devra être capable de conduire son véhicule sans se mettre en danger ni mettre en danger les autres conducteurs. Pour valider l’examen, le candidat ne devra pas commettre d’erreur éliminatoire. Il devra respecter le code ainsi que les règles de sécurité applicables aux véhicules de la catégorie D (permis transport en commun).

Les spécificités du permis transport de voyageurs

Pour devenir titulaire d’un permis transport en commun, certains prérequis seront nécessaires. Tous les candidats devront se soumettre à un examen médical et être reconnu apte à conduire des véhicules lourds. De même que le renouvellement du permis à points est lui aussi soumis à une visite médicale. Celle-ci doit être validée par des médecins ayant reçu un agrément du Préfet. La durée de validité du permis dépendra de l’âge du conducteur.

Conformément à l’arrêté du 3 janvier 2008, comme pour les titulaires du permis poids lourd C, les chauffeurs qui ne détiennent pas de diplôme professionnel, devront obligatoirement passer la formation FIMO (Formation Initiale Minimum Obligatoire) s’ils veulent exercer le métier de conducteur routier de voyageurs. De même que la FCOS (Formation Continue Obligatoire à la Sécurité) doit être effectuée tous les 5 ans. Ce stage de perfectionnement est axé sur les règles de sécurité routière, il permet au conducteur de se perfectionner à une conduite rationnelle. Elle permet aussi une remise à niveau de ses connaissances concernant la réglementation du secteur du transport de personnes.

Les différentes catégories de permis de conduire français

Pour obtenir le permis et conduire un véhicule appartenant à une autre catégorie, vous pouvez aussi passer :

  • Le permis de catégorie A qui permet de conduire des deux roues
  • Un permis de catégorie B qui permet de conduire des véhicules légers
  • Le permis de catégorie C qui permet de conduire des poids lourds