Tout sur le permis A2 automatique - ActiROUTE

Tout sur le permis A2 automatique

Le permis A2 automatique permet de conduire une moto de puissance intermédiaire.

Les titulaires d’un permis A2 automatique sont autorisés à conduire des motos équipées d’une boîte automatique. Comme le permis A2, ce titre permet la conduite d’un maxi-scooter ou d’une moto de plus de 125 cm3. Toutefois la puissance ne doit pas dépasser les 35 kW. La seule différence se situe au niveau de la boite de vitesse, les véhicules doivent être dotés d’une transmission automatique.

Sommaire

Les conditions pour obtenir le permis de conduire A2 automatique

Le déroulement de la formation du permis A2 automatique

Effectuer une demande de permis de conduire

En savoir plus sur les autres catégories de permis de conduire automatique :

Quel type de véhicule peut-on conduire avec un permis A2 automatique ?

Depuis 2016, il faut obligatoirement être titulaire du permis A2 automatique pendant 2 ans avant de pouvoir obtenir le permis A automatique. Ce titre permet à son détenteur la conduite de tous types de motos (sans limitation de cylindré ou de puissance). Avec le permis A2 automatique, il est possible de conduire des motos de puissance intermédiaire (entre 400 et 600 cm³) équipées ou non d’un side-car. La puissance maximale des véhicules est limitée à 35kW (soit 47,5 CV) et à 15 kW pour les trois roues.

NB : Les titulaires d’un permis A2 automatique pourront uniquement conduire un véhicule équipé d’une boite de vitesse automatique. En effet le code restrictif 78 sera opposé sur leur permis de conduire, il limite la conduite à des deux-roues automatiques. Pour pouvoir conduire une moto classique à boite manuelle, il faudra suivre une formation complémentaire.

Conditions pour obtenir le permis de conduire A2 automatique

  • Il faut être âgé de 18 ans révolus pour passer son permis A2 automatique
  • Il faut être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) ou de l’attestation de sécurité routière (ASR)
  • Les candidats français devront présenter leur certificat de participation à la journée de défense et de citoyenneté ou une attestation d’exemption
  • Les candidats étrangers devront présenter un titre de séjour valide et résider en France depuis au moins 6 mois
  • La durée de validité du permis A2 automatique est de 15 ans à partir de sa date de délivrance

Déroulement de la formation du permis A2 automatique

La formation pour passer le permis A2 automatique est assez similaire à celle du permis A2 classique, seul le véhicule utilisé est différent. Légalement la formation pour passer le permis moto doit être de 20 heures minimum : 8 heures de plateau et 12 heures de circulation. Le permis A2 automatique permet de se familiariser avec la conduite d’un deux roues de puissance intermédiaire en acquérant une expérience de conducteur d’au moins 2 ans avant de se diriger vers le permis A qui permet la conduite d’une plus grosse cylindrée.

Épreuve théorique : le code de la route

Tous les candidats qui souhaitent obtenir le permis de conduire le savent, l’examen du code de la route est la première étape vers le permis. Pour le préparer, les candidats devront assimiler toutes les règles de circulation routière. Cela leur permettra par la suite de pouvoir prendre le volant de leur véhicule en toute sécurité. Pour réussir l’épreuve, il faudra répondre à 40 questions aléatoires. Le candidat doit donner au moins 35 bonnes réponses sinon il est recalé. Une fois l’examen validé, celui-ci reste valable 5 ans. Le candidat dispose donc de 5 années pour passer l’examen de conduite de n’importe quel permis puisque c’est une épreuve commune à toutes les catégories de permis.

Épreuve pratique hors circulation

L’examen du plateau se déroule sur piste privée, il se compose d’épreuves pratiques et théoriques. La première est la maîtrise de la moto sans l’aide du moteur, il s’agira de déplacer la moto le moteur coupé. L’inspecteur du permis de conduire demandera ensuite d’effectuer des vérifications mécaniques et des vérifications de sécurité. La seconde épreuve est la maîtrise de la moto à allure lente : le candidat doit montrer qu’il contrôle parfaitement son véhicule à allure lente sans passager puis avec un passager. La troisième épreuve est la maîtrise de la moto à allure plus élevée. L’examinateur teste le candidat sur sa maîtrise de la moto ou du scooter à allure citadine (50 km/h). Il devra réaliser un demi-tour, un évitement et un arrêt d’urgence. Enfin la dernière épreuve est une interrogation orale tirée au sort parmi 12 thèmes.

Épreuve pratique en circulation

Il est obligatoire de réussir l’épreuve du plateau pour se présenter à l’épreuve en circulation. L’épreuve CIR dure 35 minutes, le candidat est sur sa moto avec une oreillette sous le casque. Son formateur au volant d’une voiture et l’inspecteur assis sur le siège passager. C’est par le biais d’une liaison radio qu’il donnera au candidat les consignes à suivre. Généralement le parcours sera varié : en ville, hors agglomération, en campagne, sur voie rapide… L’examinateur peut ainsi tester la capacité du candidat à adapter son allure aux circonstances.

Plus globalement le candidat sera évalué sur son respect du code de la route, sur sa connaissance du véhicule, sur sa maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule, sur sa capacité à assurer sa sécurité et celle des autres usagers. Enfin, il sera jugé sur son autonomie dans la réalisation d’un trajet.

Demande de permis de conduire

48 heures (hors week-end et jours fériés) après le passage du permis, le candidat peut consulter le résultat sur le site de la sécurité routière. En cas de réussite, il peut alors directement télécharger son CEPC (Certificat d’Examen du permis de conduire) qui lui permettra de conduire pendant 4 mois en attendant de recevoir son nouveau permis de conduire. La demande de permis peut désormais s’effectuer en ligne via le site internet de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Le candidat devra se munir des documents suivants au format numérique :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Un code photo numérique
  • Une photocopie du CEPC